Partage l'article!

Partage l’article 

Vous avez visité un bien et vous êtes tombé sous le charme. Cependant, l’émotionnel ne doit pas entrer en jeu lorsque vous achetez un bien destiné à la location.

Il est nécessaire d’être pratico-pratique et de se poser des questions qui répondront aux besoins nécessaires pour une bonne occasion immobilière et qui rapporteront une plus-value pour votre portefeuille de jeune indépendant financier 🙂

Au cercle des rentiers, nous avons voulu nous concentrer sur 2 questions essentielles avant que vous vous décidiez à vous lancer dans l’achat d’un bien locatif !

1ère question: Quel est le potentiel locatif du bien?

L’achat d’un bien locatif diffère d’un bien personnel dans lequel vous devez emménager.

L’important lorsque vous visitez un bien immobilier est de projeter son potentiel locatif. Un bien qui paraît peu valorisant dans un premier temps peut être transformé en une mine d’or pour le futur investisseur.

Pour cela, vous devez pouvoir répondre à ces besoins :

  • Le bien est-il situé dans un bon environnement ?
  • Pouvez-vous transformer le bien pour atteindre le projet souhaité ? (Studio, T2, colocation ?)
  • Y-a-t’il des atouts à mettre en avant lors de la mise en location ? (Jardin commun, ascenseur, cave, garage, orientation, superficie/prix par m2 ?)
  • Pour quel type de personnes est proposé le bien ? (une famille avec un enfant, un jeune couple, des personnes retraitées, etc)
  • Pourriez-vous tomber sous le charme de l’appartement (après rénovation) si vous étiez locataire et en recherche d’un bien ?

Ces quelques points vous permettront de vous projeter et définir si l’achat de ce bien immobilier peut provoquer une plus-value à votre portefeuille immobilier 🙂

Si vous arrivez  à répondre à ces besoins, nul doute que cela peut être une bonne affaire.

Et il est nécessaire maintenant de penser à votre budget avec la deuxième question essentielle et au coût de l’achat que cela pourrait endurer. 

2ème question: Est-ce que le bien va s'autofinancer?

Une fois que votre bien semble correspondre à tous les critères et que vous arrivez à projeter votre projet, il reste  à savoir si le bien est proposé à sa juste valeur et si vous arriverez à l’autofinancer avec un prêt auprès d’un établissement bancaire.

L’autofinancement dans l’immobilier locatif  consiste à faire un achat qui se paie entièrement avec ses rentrées de loyers.

Voici donc les points à prendre en compte pour faire correctement vos calculs:

  • Le montant du prêt hypothécaire,
  • Le montant des frais de notaire + droits d’enregistrement,
  • Les charges de copropriétés,
  • Le précompte immobilier,
  • Les travaux de remise à niveaux avant location,
  • Les assurances,
  • Le Solde restant dû.

Si après déduction de tous ces coûts, il vous reste encore un montant, cela voudra dire que votre bien s’autofinancera 🙂

C’est une très bonne chose !

Faites attention qu’une rentabilité nette positive ne vous assure pas un autofinancement

Le calcul de la rentabilité nette ne prend pas en compte le montant du prêt hypothécaire.

Prenez également en compte le vide locatif potentiel qu’il pourrait y avoir. Lors de nos simulations, en fonction du bien à louer, nous prenons entre 1 et 3 mois de vide locatif par an.

Nous aimerions mettre en place une formation qui expliquerait tous les points à maîtriser avant d’acheter un bien locatif. 

Si vous êtes intéressé par ce type de formations, merci de bien l’expliciter en commentaire pour que nous puissions la développer dans les prochaines semaines 🙂

Inscris-toi vite à notre newsletter!

* indicates required

Déjà fini?

Lorsque vous achetez un bien locatif, vous devez prendre en compte des données précises et ne pas jouer sur l’émotionnel.

Il est important de prendre en considération qu’un bien destiné à la location ne doit pas correspondre à vos critères personnelles et privés, mais bien à des critères tangibles et qui doivent être rationnels.

Et quel que soit le résultat, nous sommes sur la bonne voie et nous ne lâcherons pas ! 

N’abandonnez jamais et allons ensemble prendre la route qui va nous faire entrer dans le cercle des rentiers !

N’hésitez pas à partager cet article s’il vous a plu ! Propagez à profusion la bonne parole du cercle des rentiers 🙂

Vous pouvez également nous soutenir en nous offrant un café ! C’est par ici que cela se passe.

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Partage l’article

Newsletter

Abonnez-vous pour recevoir avant tout le monde les prochains articles du blog

© Tous droits réservés à l’auteur du blog le cercle des rentiers

Contactez-moi sur